Rencontre débat avec Michel WIEVIORKA –   Jeudi 19 novembre 2015 : 19 h 30  

Mairie du 12e –  130  avenue Daumesnil  – Paris 12e

Michel WIEVIORKA   ecrivain, sociologue, auteur de Retour au sens : pour en finir avec le déclinisme, Paris, Robert Laffont,

« Notre monde va très mal, va trop vite ? L’injustice et la violence règnent sans partage ? Pourtant, il n’y a aucune fatalité, ni naturelle ni divine, qui mène nécessairement au pire, au déficit de repères, à l’incapacité de nous projeter vers le futur. L’histoire est ce qu’en font les hommes ! D’où l’importance qu’il y a à redonner aux valeurs universelles la place centrale qu’elles méritent, à embrasser dans un même mouvement de pensée la globalité du monde et la subjectivité individuelle. D’où la nécessité aussi de renouveler nos idées et nos concepts et de transformer la crise en débats et conflits producteurs de sens. Un éclairage stimulant sur la vie intellectuelle contemporaine, une pensée profonde tendue vers l’avenir. »

Michel Wieviorka est directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et Président de la Fondation maison des sciences de l’homme (FMSH).

Il est par ailleurs membre du conseil scientifique de l’European  Research Council et fondateur de la revue Socio.

Ses recherches ont porté ou portent sur la notion de conflit, le terrorisme et la violence, sur le racisme, l’antisémitisme, sur les mouvements sociaux, la démocratie ainsi que sur les phénomènes de différence culturelle. Publications récentes :

Le Front national, entre extrémisme, populisme et démocratie, Paris, Éditions de la maison des sciences de l’homme, coll. « interventions », 2013, 88 p.

L’impératif numérique ou La nouvelle ère des sciences humaines et sociales ?, Paris, CNRS Editions, 2013, 62 p.

L’antisémitisme expliqué aux jeunes, Paris, Éditions du Seuil, 2014, 122 p.

(dir.) La Science en question(s), Actes des Entretiens d’Auxerre 2014, Auxerre, Éditions Sciences Humaines, 2014, 304 p.

Travailler au XXIe siècle Des salariés en quête de reconnaissance Maelezig Bigi, Olivier Cousin, Dominique Méda, Laetitia Sibaud, Michel Wieviorka, éditions Le monde comme il va Robert Laffont une collection de sciences humaines, sociales et politiques dirigée par Michel Wieviorka, p311 janvier 2015

Penser Global  Internalisation et globalisation des sciences humaines et sociales  sous la direction de Michel Wieviorka, Gwenaëlle Lieppe et Laurent Lévi-Strauss. N°54 éditions FMSH, avril 2015.

Retour au sens pour en finir avec le déclinisme  Michel Wieviorka Editions Le monde comme il va Robert Laffont avril 2015 coll. « Le monde comme il va », 2015

Syn.europ.med@gmail.com

Publicités

Rencontre débat avec Rachid AOUS 29 octobre 2015 – 19 h 30

Mairie du12ème arrondissement. 130 avenue Daumesnil – Paris 12 (métro Daumesnil – ou Montgallet)

Rachid AOUS est éditeur, écrivain, et musicologue; Il est l’auteur de « aux origines du déclin de la civilisation arabo-musulmane ». « Les sources du sous-développement en Terres d’Islam ».  éditions Les patriarches  « Une grande civilisation se caractérise, de tout temps, par une dynamique de forces conquérantes organisées appuyées par une idéologie mobilisatrice d’énergie humaine. Il en fut ainsi de la civilisation arabo-musulmane, qui, du VIIIe au XIe siècle, contribua à enrichir, de savoirs scientifiques et philosophiques remarquables, le monde tel que l’on se le représentait avant la découverte des Amériques. Quels en ont été les principaux Acteurs et que furent les conditions économiques, politiques et culturelles qui présidèrent à l’enracinement durable de cette brillante civilisation ? Mais aussi quelles ont été les causes structurelles de son déclin ? Rachid Aous, auteur de l’essai : Aux origines du déclin de la civilisation arabo-musulmane ou les sources du sous-développement en Terres d’Islam, répondra à cette double question, et aux autres questions qui lui seront posées en relation aux résonnances contemporaines européennes que soulève cet état de ce déclin civilisationnel. »

Nous l’interrogerons par exemple sur les penseurs qui, d’Avicenne, Averroès, Ibn Khaldoun à ceux de nos jours, ont porté un regard critique et philosophique sur la pensée islamique. Sur les parallèles qui peuvent s’établir  avec l’évolution de la pensée chrétienne vers les Lumières ? Ou encore sur sa lecture des radicalisations qui remuent nos sociétés.

Quelques ouvrages de référence :  Islam Avicennes Averoès, Al-Ghazâlî, ibn Khaldoun, les textes fondamentaux commentés le point. ed.taillandier – Paroles de liberté en terres d’Islam ed. charles Leopold Mayer – A.Meddeb « pari de civilisation-ed. Le seuil Malek Chebel l’Islam et la raison le combat des idées.Ed.Perrin –  -https://www.kabyle.com/tmz/tags/civilisation-arabo-musulmane. Les nouveaux penseurs de l’Islam » Rachid Benzine, Albin Michel. « la laïcité au regard du Coran » Ghaleb Bencheikh.